Basiliques et Catacombes Sainte-Croix de Jérusalem Martyre inachevé Saint-Laurent hors les murs  Révision
Le courage de la Foi Les Sept Églises

Martyre de saint Sébastien

Martyre inachevé

Trente ans plus tard (en l'an 288) le prétorien Sébastien fut enterré ici. Il acceptait d’obéir à la discipline militaire, mais ne participait pas aux sacrifices de la religion romaine, qu’il considérait idolâtres. En tant que chrétien, il visitait et encourageait les autres chrétiens, emprisonnés à cause de leur religion. Mais il fut bientôt découvert et dénoncé au césar Maximien (subalterne de l’empereur Dioclétien) qui le mit devant un choix inconditionnel : être soldat romain ou pratiquer la religion chrétienne.

Sans douter une seconde, Sébastien choisit le christianisme. Furieux, l’empereur le menaça de mort, mais le prétorien resta ferme dans sa foi.

Il fut condamné à mourir transpercé de flèches. Les soldats impériaux –prétoriens comme lui- le conduisirent au stade, l’attachèrent à un poteau et le criblèrent de flèches. Le laissant pour mort, ils l'abandonnèrent sur place. Mais certains de ses amis qui avaient assisté à la scène se rendirent compte qu’il n’était pas mort. Ils le libérèrent de ses cordes et le conduisirent chez une chrétienne romaine, appelée Irène ; elle soigna ses blessures et le cacha jusqu’à ce qu’il soit rétabli.

Avec Saint-Pierre en Vatican et Saint-Paul hors les murs, ce fut l’un des sites les plus vénérés par les  pèlerins romieux des premiers temps du christianisme. Cette église basilicale fut appelée Basilica Apostolorum (basilique des apôtres) parce qu’on suppose que furent déposées ici les dépouilles des apôtres Pierre et Paul, pendant les violentes persécutions de l’empereur Valérien. Dans la même période,  le pape Sixte II et six de ses diacres furent égorgés le même jour ; une semaine plus tard, son archidiacre Laurent fut également martyrisé.

Révision 10

Saint-Sébastien aux Catacombes

Basiliques Mineures

Le courage de la foi

Sébastien refusa de quitter la ville –comme lui conseillaient ses amis- et il se présenta de nouveau devant l’empereur, qui en réalité le croyait mort. Il reprocha alors à Dioclétien et à Maximien leur attitude vis-à-vis des chrétiens. Mais, loin de se repentir, les deux souverains ordonnèrent de lui faire subir la même condamnation, jusqu'à ce que mort s'ensuive. Un groupe de chrétiens de la communauté récupérèrent son corps et le transportèrent aux catacombes de la voie Appienne pour l’ensevelir.

A partir du 9e siècle, ces catacombes furent appelées « San Sebastiano ad catacumbas » et une église fut construite à cet endroit ; elle fut remodelée au 17e siècle.

Dans la Chapelle des Reliques est conservée l'une des flèches avec lesquelles Sébastien fut martyrisé, ce qui est assez plausible, car cela se passa tout près de ces catacombes, où son corps fut immédiatement enlevé par ses amis de la communauté chrétienne.

Mise à jour : Juin 2019

 Marcelo Yrurtia

Martine Ruais